Révolution dans le Transistor

Auteur: Gérald BOUCHON

10 mai 1981 : 20h François Mitterrand est élu Président de la République… Les radios pirates vont devenir les radios libres
 
RÉVOLUTION DANS LE TRANSISTOR est une série de podcasts dédiés à l’histoire des radios libres vue depuis Lyon.
Déjà dans les années 70, la Capitale des Gaules voit se développer des radios dites « pirates » bravant le monopole d’état sur la radiodiffusion en vigueur depuis la fin de la guerre 39-45 : Polyphène, Radio Canuts-Radio Guignol, Léon, Pipelette…
 
Des radios qui doivent jouer à cache-cache avec la police pour tenter d’éviter saisies et condamnations.
Le 10 mai 1981, François Mitterrand est élu président et dès l’été, trois radios voient le jour entre Rhône et Saône : Radio Trait-d’Union, Radio Bellevue et Radio Contact.
 
Elles entraîneront dans leur sillage une multitude de projets radiophoniques, plus ou moins professionnels, plus ou moins loufoques, mais qui réuniront des centaines de passionné(e)s.
 
Fin 81, toutes les semaines, se crée une nouvelle radio en moyenne : certaines ont encore un nom qui résonne sur la FM même si beaucoup ont disparu : Happy Radio, Radio Cristal, Radio Tonus, Ciel FM, Radio Julie, Radio Arc-en-Ciel, Radio Perce-Neige, Radio Plurielle, Radio Scoop, Radio Bravo, Radio Action…
 
La législation tarde à se mettre en place, la Haute-Autorité est créée, des mariages forcés sont imposés, la publicité est autorisée seulement en 1984, les réseaux nationaux débarquent à Lyon en 1985 et achètent des stations à bout de souffle… l’âge d’or des radios libres aura duré une dizaine d’années avant la professionnalisation du métier et l’arrivée du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA).
 
C’est cette histoire que je vous raconterai à travers une dizaine d’épisodes à écouter sur les différentes plateformes de podcast.
 
40 ans plus tard, c’est parti !
 
Ecouter